Que lisez-vous en ce moment ?

C'est ici que l'on poste tout et n'importe quoi et surtout ce qui ne concerne pas la photo ou le site PP.com, c'est un peu le café du coin, musique, bons plans, trucs hallucinants... c'est ici !
Avatar de l’utilisateur
Mikahsupageek
Polaroid SX-70 Alpha 1 Gold
Messages : 1163
Inscription : jeu. 05 juillet 2012 / 14:06 pm
Localisation : Paris
Contact :
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Mikahsupageek » mer. 15 juin 2016 / 20:05 pm

J'ai pas mal enchaîné les Asimov ces dernières semaines (cycle des robots, le robot qui rêvait etc...)
Mais là en ce moment, j'ai eu un peu envie de chambouler les choses et je lis L'homme-Dé de Luke Rhinehart

J'aime beaucoup !
-Between The Click Of The Light And The Start Of The Dream-
Perso
Flickr
Image

Avatar de l’utilisateur
facono
Polaroid 20x24
Messages : 11441
Inscription : sam. 29 août 2009 / 20:19 pm
Localisation : Paris
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar facono » jeu. 23 juin 2016 / 17:07 pm

Après l'excellent et fort drôle Merci aux ambitieux de s'occuper du monde à ma place, je me suis tapé le dernier opus du même Georges Picard, assidûment publié par José Corti.

Image

« Le sage des bois » est le surnom ironique donné au jeune héros de cette histoire par ses amis qu’il ne cesse de harceler avec son grand projet: s’établir à l’écart de la civilisation, bâtir sa cabane, cultiver son potager et son esprit comme le fit Henry David Thoreau, un siècle et demi auparavant, près de l’étang de Walden dans le Massachusetts. Mais dans la France contemporaine, le désir de solitude, de pureté et de sagesse n’est pas si facile à combler, surtout chez un jeune homme exalté dont l’idéalisme philosophique se heurte à des obstacles misérablement concrets.
Ce roman humoristique est un hommage au merveilleux walden ou la vie dans les bois (1854) du poète américain et une évocation nostalgique des illusions de la jeunesse espérant à atteindre une forme d’absolu personnel, à l’opposé de l’esprit routinier et mesquin de nos sociétés de consommation. Du haut de ses soixante-dix ans, l’auteur a voulu restituer la spontanéité et la saveur juvénile d’un temps où il espérait découvrir les « secrets de l’existence » dans le rejet de toute concession à la vie banale. Ce livre, revanche du rêve et du désir sur la plate réalité, illustre une des fonctions de la littérature: maintenir envers et contre tout la vitalité des illusions poétiques qui magnifient la vie.
C’est réellement très drôle!
Tarde venientibus ossa.

Avatar de l’utilisateur
Meaulne
Konica Instant Press
Messages : 5858
Inscription : lun. 04 mai 2009 / 23:53 pm
Localisation : RP SO
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Meaulne » jeu. 23 juin 2016 / 22:51 pm

...L'écho des savane... ça fait bien 25 ans que j'avais pas foutu le nez la dedans... mais un pote d'enfance vient d'en oublier un à la zonmai...hihi y'a plus le striptease des copines à la fin, le papier est recyclé ... mais y'a toujours Vuillemin avec ses resucées de blagues de comptoir bien crades angel
Comme sur les sites de vielles bagnoles ... on sait bien que maintenant y'a mieux...

Avatar de l’utilisateur
soko
Polaroid 110A Pathfinder
Messages : 1481
Inscription : ven. 10 décembre 2010 / 17:51 pm
Localisation : rouen
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar soko » ven. 24 juin 2016 / 09:13 am

"tais toi et mange " San Antonio !
y'a toujours pire .

Avatar de l’utilisateur
sarto
Polaroi.
Messages : 217
Inscription : mar. 08 novembre 2011 / 18:13 pm
Localisation : A gche en sortant de l'ascenseur
Contact :

Messagepar sarto » ven. 24 juin 2016 / 12:05 pm

Sophie Divry
Claustrophobia is the fear of closed spaces. For example: I am going to the liquor store and I'm scared that it's closed.

Avatar de l’utilisateur
facono
Polaroid 20x24
Messages : 11441
Inscription : sam. 29 août 2009 / 20:19 pm
Localisation : Paris
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar facono » ven. 24 juin 2016 / 13:16 pm

sarto a écrit :Sophie Divry


J'avais lu La Cote 400, en 10:18 je crois et j'en avais gardé un bon souvenir. Et toi, tu lis quoi d'elle?
Tarde venientibus ossa.

Avatar de l’utilisateur
sarto
Polaroi.
Messages : 217
Inscription : mar. 08 novembre 2011 / 18:13 pm
Localisation : A gche en sortant de l'ascenseur
Contact :

Messagepar sarto » ven. 24 juin 2016 / 19:49 pm

J'ai fini La Condition Pavillonaire. Malgré quelques longueurs, c'est assez bien foutu. L'idée de tutoyer l'héroine en racontant son histoire, vie d'une femme de classe moyenne, perturbe au départ mais passe très bien par la suite.

Je pense lire Quand le Diable dortira de la salle de bain.

Je tenterai plus tard la cotte 400 du coup.
Claustrophobia is the fear of closed spaces. For example: I am going to the liquor store and I'm scared that it's closed.

Avatar de l’utilisateur
emeth
Polaroid 350
Messages : 416
Inscription : lun. 02 août 2010 / 16:51 pm
Localisation : Québec
Contact :
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar emeth » ven. 24 juin 2016 / 23:42 pm

Image

Inutile de vous dire pourquoi j'ai choisi cet ouvrage.
Pour ceux qui connaissent, Marie Richeux animait l'émission "Pas la peine de crier" sur France culture, émission qui s'appelle désormais "Les nouvelles vagues".
En gros, ce sont de courts textes, entre fiction et poésie, qui se veulent être le versant littéraire du polaroid. C'est à dire qu'au fur et à mesure de "l'histoire", une image mentale apparaît dans notre tête. Enfin, c'est ce que souhaite la dame ! Ces "polaroïds" (pour reprendre SON orthographe à elle) sont à la base radiophoniques donc et un échantillon d'environ 60 sur les 700 existants a été publié. J'ai trouvé le concept intéressant et ai donc débuté la lecture aujourd'hui. Une préface pas inintéressante de Didi-Huberman sur le côté "polarisant" de la chose, si j'ose dire. Affaire à suivre, je ne sais pas encore quoi en penser !

Elle en parle peut-être mieux que moi :
https://www.youtube.com/watch?v=FcLinY55ZE0
SX 70, Image, land 350, Mint TL70

https://www.facebook.com/theborealoidproject/
Instagram : notredamedesamours

Avatar de l’utilisateur
adeline_m
Polaroi.
Messages : 244
Inscription : ven. 05 février 2016 / 10:33 am
Localisation : Rennes
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar adeline_m » sam. 25 juin 2016 / 00:27 am

emeth a écrit :Image

Inutile de vous dire pourquoi j'ai choisi cet ouvrage.
Pour ceux qui connaissent, Marie Richeux animait l'émission "Pas la peine de crier" sur France culture, émission qui s'appelle désormais "Les nouvelles vagues".
En gros, ce sont de courts textes, entre fiction et poésie, qui se veulent être le versant littéraire du polaroid. C'est à dire qu'au fur et à mesure de "l'histoire", une image mentale apparaît dans notre tête. Enfin, c'est ce que souhaite la dame ! Ces "polaroïds" (pour reprendre SON orthographe à elle) sont à la base radiophoniques donc et un échantillon d'environ 60 sur les 700 existants a été publié. J'ai trouvé le concept intéressant et ai donc débuté la lecture aujourd'hui. Une préface pas inintéressante de Didi-Huberman sur le côté "polarisant" de la chose, si j'ose dire. Affaire à suivre, je ne sais pas encore quoi en penser !

Elle en parle peut-être mieux que moi :
https://www.youtube.com/watch?v=FcLinY55ZE0


Je connaissais pas mais le principe m'interpelle et m’intéresse ! Thks , je vais aller voir ça! :)

Delgesu
Po......
Messages : 21
Inscription : lun. 20 juin 2016 / 11:56 am
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Delgesu » sam. 25 juin 2016 / 10:49 am

"Ladivine" , de Marie N'Diaye .
Son style a évolué depuis l'époque où elle publiait aux Editions de Minuit. Toujours ce côté introspectif, avec ces phrases d'une page et demi de long (comme chez Proust ...) mais le texte devient un peu plus compliqué à lire, tout en restant agréable. Parfois, on se questionne un peu pour savoir qui est qui, mais c'est voulu et on se laisse emporté par une langue fine et expressive.

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 13710
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » ven. 01 juillet 2016 / 11:17 am

Le portrait, hier, de Sabine Weiss en quatrième de couverture de Libé.

Ne serait-ce que pour y apprendre qu'elle fut assistante de Willy Maywald et apprécier son avis:

"La photographie est un artisanat, l'artiste c'était son mari, le peintre Hugh Weiss."
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 13710
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » sam. 09 juillet 2016 / 13:24 pm

Dans le même genre, Réponses Photo d'août, Steve McCurry, la saga Polaroid....

Pour le premier, les réactions indignées sont très instructives sur une "vérité" que l'on nous raconte.

Objectivité, réalité, qui laissent dubitatif quand on se souvient que le très "pro-reportage" Leica M6 disposait d'une mesure spot pour sélectionner un éclairage.

Lire à ce sujet la tribune de Dayanita Singh intitulée: "Le mensonge de la photographie".

Pour la seconde, le préambule quelque peu réactionnaire de Renaud Marot est très tendance, voire tendancieux, qui ravira les partisans argentiques en les confortant.

Cela écrit, le développement instantané n'avait rien d'impossible, puisque existant déjà sous une forme liquide.

L'apport de Polaroid étant que ce procédé soit aisément utilisable, s'affranchissant de toute manipulation chimique.
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 13710
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » dim. 24 juillet 2016 / 07:02 am

L'avis de Roland Gori sur un des sujets d'actualité, .
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
VIETERRIBLE
Po......
Messages : 21
Inscription : lun. 08 février 2016 / 21:25 pm
Contact :
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar VIETERRIBLE » jeu. 25 août 2016 / 19:31 pm

ERRANCES RAYMON DEPARDON

Un livre imagé en noir et blanc que je vous recommande.

Avatar de l’utilisateur
Meaulne
Konica Instant Press
Messages : 5858
Inscription : lun. 04 mai 2009 / 23:53 pm
Localisation : RP SO
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Meaulne » jeu. 25 août 2016 / 22:37 pm

.... rien ...
je viens de finir "l'adieu aux armes"... bof.... ça m'a fait presque aussi chier que le "vieil homme et la mer" que l'on fait subir à tant de générations d'élèves.... Mais je vais m'accrocher et poursuivre la lecture des romans de ce mec dont la vie me semble plus intéressante que ses romans...
Comme sur les sites de vielles bagnoles ... on sait bien que maintenant y'a mieux...


Revenir vers « La boîte à blabla »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité