Le dernier film que j'ai vu (ouvert à tous) !

C'est ici que l'on poste tout et n'importe quoi et surtout ce qui ne concerne pas la photo ou le site PP.com, c'est un peu le café du coin, musique, bons plans, trucs hallucinants... c'est ici !
Avatar de l’utilisateur
lololeharicot
Polaroid
Messages : 258
Inscription : lun. 17 octobre 2011 / 11:56 am
Localisation : perpignan
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar lololeharicot » ven. 15 février 2019 / 15:34 pm

"grimsby agent trop spécial "
qui aime sasha baron cohen....
La beauté, c’est comme l’alcool ou le confort, on s’y habitue, on n’y fait plus attention.

Avatar de l’utilisateur
Kyioaki
Polaroid Pronto! SM
Messages : 2359
Inscription : mer. 09 mars 2011 / 15:03 pm
Localisation : Lille
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Kyioaki » dim. 17 février 2019 / 13:01 pm

Roma de Alfonso Cuarón (2018).

En dépit des critiques élogieuses et de ses innombrables prix, j'avais fait une croix sur ce film dans la mesure où en France il n'est diffusé que sur Netflix (du moins c'est ce que j'ai cru comprendre). Fort heureusement, il est à l'affiche en Belgique. J'ai donc franchi la frontière pour aller voir ce film merveilleux, extrêmement émouvant, parfois très dur aussi, qui offre au regard du spectateur des visages qu'on voit peu au cinéma (ici une domestique mexicaine). Je dois confesser que Gravity (2013) du même réalisateur m'avait laissé un peu de marbre mais Roma (qui n'est rien moins qu'un épisode autobiographique du réalisateur) m'amène à reconsidérer ce film de SF dans la mesure où on comprend que c'est un rêve de gosse porté à l'écran.

Le financement de ce film pose aussi la question du devenir de l'industrie du cinéma américain puisque sans Netlix Roma n'aurait pas vu le jour. Dans pas mal d'interviews Cuarón explique qu'aux USA les grands studios rechignent désormais à financer des films comme le sien qui cumulent les "handicaps" : une histoire intimiste en noir et blanc dont la langue est l'espagnol tourné avec des acteurs non professionnels. Bref, Hollywood ne finance plus que les films de super héros. Il faut maintenant espérer que les distributeurs français trouvent une solution avec Netflix et autres Amazon parce qu'à terme on risque d'être privé sur grand écran de très beaux films tel que celui-ci. Et ce serait franchement mais franchement dommage.



Bon dimanche à tous. :D

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 14231
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » sam. 02 mars 2019 / 18:36 pm

Loin du palmarès "social", à comprendre comme lugubre, des Césars; un film charmant, beau, aventureux: Minuscule 2-Les Mandibules du Bout du Monde.

Mélange de vue réelles ou animées, des dialogues aussi incompréhensibles qu'explicites, ainsi que des personnages drôles et attachants.

Poétique, comique, sensible et rafraichissant pour un très bon moment de cinéma.
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 14231
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » dim. 17 mars 2019 / 18:30 pm

Une claque en suspense, Le Chant du loup, tendu, palpitant, prenant, à ne pas voir le temps passer et oublier l'envie de pisser.

Pour revenir au premier critère, rien vu de tel depuis 1979 et Alien.

De ma part, c'est dire....
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 14231
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » sam. 23 mars 2019 / 16:36 pm

Dans le genre grand guignol, plaisante, rieuse, une séance avec Captain Marvel.

Une dernière occasion de voir Stan Lee, et de découvrir Brie Larson parfaite parfaite dans le rôle.

Du bon cinéma pour se changer les idées, avec une Mustang, des F-15 Eagle, des Skrulls et Kree.
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 14231
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » sam. 25 mai 2019 / 17:43 pm

Il y a quelques temps, Avengers : Endgame, pour le grand spectacle d'une non moins grande épopée de 22 films enthousiasmants.

Là, à l'instant, de retour d'un autre Disney, Aladdin, avec un Génie joué par Will Smith tout à fait excellent et hilarant dans son rôle.

Des "disney" bien dans l'esprit de leur créateur pour un bon moment loin des vicissitudes dans des mondes féériques.
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
facono
Polaroid 20x24
Messages : 11867
Inscription : sam. 29 août 2009 / 20:19 pm
Localisation : Paris
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar facono » dim. 26 mai 2019 / 21:16 pm

Douleur et Gloire de Pedro Almodóvar, 2019. Rien que de vous l'écrire les larmes me remontent aux yeux et mon cœur se serre, ce film est un chef-d'œuvre.
Tarde venientibus ossa.

Avatar de l’utilisateur
facono
Polaroid 20x24
Messages : 11867
Inscription : sam. 29 août 2009 / 20:19 pm
Localisation : Paris
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar facono » mer. 05 juin 2019 / 17:57 pm

Parasite (Gisaengchung) de Bong Joon-Ho, 2019. 2H12. Palme d'Or, festival de Cannes 2019.

Ha P...! que c'est bon! Et le plaisir de retrouver Song Kang-Ho à l'écran. :)
Tarde venientibus ossa.

Avatar de l’utilisateur
Fabior
Polaroid SX-70 Sonar
Messages : 575
Inscription : mer. 02 avril 2014 / 12:38 pm
Localisation : Charenton le Pont
Voir la galerie photo de ce membre

Mon cinéma

Messagepar Fabior » jeu. 06 juin 2019 / 12:54 pm

Il va me falloir remonter dans le temps car j'ai eu une tendance à l'oubli

Monrovia, Indiana de Frederick Wiseman Le temps d'une saison du maïs, il de bon ton d'aller dans le Midwest américain, là où vivent les Américains qui ont fait Trump et aime Dieu
La Chienne de Jean Renoir Si ce n'est ce vieux Paris avec ses vieux quartiers, son parlé, ses cafés aux soucoupes, le reste est un des premiers films de Jean Renoir
L’Adieu à la nuit de André Téchiné Née d'une fracture natale, la filiation chevillée au corps, elle se refuse à cette éclipse qui ne pourra qu'être permanente.
Sur les quais de Elia Kazan Lâches et corporatistes, syndicat mafieux stupide, petite frappe s'amourachant d'une ingénue et pour finir, une morale. Peut mieux faire.
Nashville de Robert Altman Nashville, Tennessee ou une société secrète est né, mais c'est un autre phénomène qui nous retient, aux origines multiples, Drôle de Country
Père, fils de Aleksandr Sokourov Père, fils, filiation qui peut être profonde. N'oubliez pas que le père est le dernier de sa lignée, il vous laisse à vous, une continuité
Ma vie avec John F. Donovan de Xavier Dolan Xavier Dolan arrive avec son histoire à partager sa communauté cinématographique, les MC ++ ou -- nous en apprennent beaucoup sur son cinéma
Horus, prince du soleil de Isao Takahata et Hayao Miyazaki Il nous fallait un début pour ces deux monstres sacrés de l'animation, bien que ! le sût-il eux même, qu'il le deviendrait.
La Tunique de Henry Koster Péplum de l'inutile, Rome ; heu ! lapsus, Hollywood c'est encore fourvoyé en pensant réaliser la grande fresque historique du cinéma
La Vérité sur Bébé Donge de Henri Decoin Elle espérait une seule chose, une simple chose, qui semble-t-il lui allait bien. L'espoir n’étant point venu elle l'empoisonna le convenu.
L'Enquête de Gordon Douglas Le fortuné n’hésitera pas à payer pour en savoir plus, le détective payé, donnera de sa personne pour en savoir plus. Il sera le Fortuné
L'Homme qui a surpris tout le monde de Natalya Merkoulova et Alexey Choupov Face à la mort, une résignation ou un chemin d’humiliation pour essayer de la tromper ? La première est scientifique, le second chamanique
Boeing Boeing de John Rich On dit, jamais deux sans trois, c'est trop facile, bien que, même trois pour deux ce n'est pas si facile et à la vitesse où vont les choses
Heart of a dog de Laurie Anderson Rencontre cinématographique, sur un mode privé avec Laurie Anderson pour peut-être, une dernière rencontre avec l'artiste. O Superman
Lune de miel mouvementée de Leo McCarey Deuxième opus pour Leo McCarey, sur la mise en boîte, avec humour, des dictateurs de tous poils et avec un couple d'acteurs magiques.
L'Empereur du Nord de Robert Aldrich N'est pas N°1 qui le veut mais qui le peut car l'adversité veille sans pitié. C'était les années trente, grand tournant de notre histoire
Will Penny, le solitaire de Tom Gries Will Penny, c'est les derniers grands espaces qui vont se refermer sur l'histoire de ses cow-boys solitaires et meneurs de troupeau
Glass de M. Night Shyamalan Il surprend et en même temps, il rassure. Le message est clair et sans ambiguïté, il reste le maître en son cinéma, il en est le créateur
Frankenstein et le monstre de l'enfer de Terence Fisher Conçu dans l'esprit de l'éternel savant fou et crée avec l'aide d'un novice, il sera détruit par d'autres fous. Avec l'éternel Peter Cushing
Santiago, Italia de Nanni Moretti Ou es-tu passé belle Italia, toi qui as offert après un 11 septembre 73, ton cœur et ton âme à un peuple lointain qui perdait les siens.

Sérieusement, il va me falloir me sevrer de cinéma :hein: :hein: :hein: :hein: :hein: :hein: :hein: :hein:

Avatar de l’utilisateur
Meaulne
Konica Instant Press
Messages : 5952
Inscription : lun. 04 mai 2009 / 23:53 pm
Localisation : RP SO
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Meaulne » jeu. 06 juin 2019 / 23:13 pm

... moi j'ai juste vu “The Dead Don’t Die” ... et j'ai été très déçu... un film de potes qui font des private jokes... et des allusions lourdes aux gangrènes de notre société ....
vivement le WE que je me revisionne un Romero
Comme sur les sites de vielles bagnoles ... on sait bien que maintenant y'a mieux...
Mais question Radio je reste Fidel à ....
https://www.radiobeton.com/www/
"un bibelot vient de nulle part, mais va sur la cheminée" Fred

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 14231
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » lun. 17 juin 2019 / 20:26 pm

Men in Black: International, cela peut sembler lent, on se demande ce que fout là l'agent H, ça va de ci de là et c'est la fin.

Sauf que le film dure près deux heures que nous n'avons pas vu passer, il y un truc... qui ne doit pas être mauvais, voire très bon.
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
consommable
Polaroid 20x24
Messages : 14231
Inscription : mer. 24 mars 2010 / 18:37 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar consommable » mar. 09 juillet 2019 / 09:16 am

Spider-Man: Far From Home , samedi au Figuier Blanc, éprouvant quelque difficultés avec le caractère adolescent de Peter Parker jusqu'à trouver "chiante" une séquence.

Toutefois, c'est du grand spectacle, surtout bien dans les ajouts dans le générique de fin où on retrouve de l'humour.
Faire avec légèreté les choses sérieuses et avec sérieux les choses légères.
La taquinerie est la méchanceté des bons
https://www.polaroid.com/history

Avatar de l’utilisateur
Soreal
Polaroid SLR 690
Messages : 664
Inscription : lun. 18 août 2008 / 15:16 pm
Localisation : La Haute Loire.
Contact :
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Soreal » mar. 09 juillet 2019 / 10:18 am

consommable a écrit :Spider-Man: Far From Home , samedi au Figuier Blanc, éprouvant quelque difficultés avec le caractère adolescent de Peter Parker jusqu'à trouver "chiante" une séquence.

Toutefois, c'est du grand spectacle, surtout bien dans les ajouts dans le générique de fin où on retrouve de l'humour.


Donc on y va 5 mn avant la fin pour se régaler quoi ? ;)

Avatar de l’utilisateur
Fabior
Polaroid SX-70 Sonar
Messages : 575
Inscription : mer. 02 avril 2014 / 12:38 pm
Localisation : Charenton le Pont
Voir la galerie photo de ce membre

Mon cinéma

Messagepar Fabior » jeu. 25 juillet 2019 / 11:29 am

SIBYL de Justine Triet Se référencer pour construire et se déconstruire de nos références, c'est une base énigmatique des analyses de nos vies, c'est sibyllin.

Avatar de l’utilisateur
Fabior
Polaroid SX-70 Sonar
Messages : 575
Inscription : mer. 02 avril 2014 / 12:38 pm
Localisation : Charenton le Pont
Voir la galerie photo de ce membre

Mon cinéma

Messagepar Fabior » mar. 30 juillet 2019 / 11:11 am

Le plus beau (1944) de Akira Kurosawa Sans lui qui pourrait imaginer que ce Japon fut, que cette société était et que l'on en avait abusé. Évitons le petit bout de la lorgnette.


Revenir vers « La boîte à blabla »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité